Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

PUBLICITE
 
Accueil » Alerte Info
Actualités
Jeudi 02/03/2017, 08:46
Détenu au Secrétariat d'Etat à la défense à Yaoundé, le magistrat Paul Ayah souffre de problèmes cardiaques, selon sa famille.
Par Jacob DJOSSOU

Détenu au Secrétariat d’Etat à la défense (Sed) à Yaoundé pour son implication présumée dans la crise anglophone, le magistrat Paul Ayah Abine souffre de problèmes cardiaques, 10 jours après un malaise dans sa cellule, selon sa famille, dans un communiqué mercredi.

 

La dernière consultation d’Ayah Abine remonte au 2 février et son cardiologue a recommandé qu’il fasse des activités sportives tous les jours pendant 30 minutes et rester dans un environnement calme et aéré, indique la note.


Le 21 février, le magistrat Paul Ayah Abine a eu un malaise dans sa cellule au Secrétariat d’Etat à la défense (Sed). Il avait été interpellé le 20 janvier pour son implication présumée dans la crise qui secoue les régions anglophones du Cameroun, pays bilingue.


L’interpellation du magistrat faisait suite à une vague d’arrestations après l’interdiction des activités du Consortium de syndicats anglophones, jugé illégal par le gouvernement camerounais.


Le magistrat est soupçonné d’être l'un des leaders des séparatistes, instigateurs de la crise socio-politique qui secoue depuis novembre 2016 les régions anglophones du Cameroun, pays bilingue.


Trois personnes, accusées aussi d’être les leaders du consortium, qui réclame le fédéralisme, comparaissent depuis le 13 février au tribunal militaire de Yaoundé. Ils sont poursuivis entre autres pour actes de terrorisme, rébellion.


JAD